Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 09:00

Stalker« Des Visiteurs sont venus. Sortis d'on ne sait où, ils sont repartis sans crier gare. Dans la Zone qu'ils ont occupée pendant des années sans jamais correspondre avec les hommes, ils ont abandonné des objets de toutes sortes. Objets-pièges. Objets-bombes. Objets-miracles. Objets que les stalkers viennent piller au risque de leur vie, comme une bande de fourmis coloniserait sans rien y comprendre les détritus abandonnés par des pique-niqueurs au bord d'un chemin. » (4ème de couverture)

 

Bogdanov, Karamazov… Strougatski

 

Arkadi et Boris sont deux frères nés en Russie dans les années 30. Jeunes adultes durant la 2nde Guerre Mondiale, l’un deviendra traducteur pour l’armée, l’autre astrophysicien.

 

Ils conjugueront ces talents pour écrire leur premier ouvrage à 4 mains en 1958. De la science-fiction of course. Dans leurs ouvrages, toujours à la recherche d’un certain idéal, ils se montrent très critiques envers le régime soviétique qui va donc les censurer dès 69.

 

Cela ne les empêchera pas de continuer à écrire et distribuer leurs ouvrages clandestinement, jusqu’à la libération des années 80 où ils pourront à nouveau écrire en plein jour.

 

Connus à travers le monde pour leur œuvre, ils ont publié une vingtaine de romans/nouvelles, dont « Stalker » (1972) et « Il est difficile d’être un dieu » (1972). Ces deux derniers seront d’ailleurs adaptés au cinéma dans les années 80.

 

« Chérie, passe-moi la mayo pour aller avec les blörgps »

 

La Zone. Plus exactement Les Zones. Elles sont 6 sur la planète. Six endroits où les extra-terrestres, au cours d’une courte (mais intense) visite ont laissé à jamais leur marque. La Visite d’ailleurs, telle qu’elle est nommée, fut unique, comme un arrêt pique-nique au bord d’une route peu fréquentée. Jamais on ne les reverra.

 

Mais ce qu’ils ont laissé a changé la face du monde. Dans ces zones se trouve toutes sortes d’objets et de phénomènes inexplicables, inconnus, dangereux. A ola fois avancées technologiques formidables et machines à tuer implacables. Et là où l’armée et les scientifiques hésitent à aller, les Stalkers s’en chargent. Contrebandiers modernes, ces hommes risquent leurs vies à chaque instant pour aller dans la zone récupérer de précieuses reliques, qui iront alimenter le marché noir.

 

C’est la vie d’un de ces Stalker que l’on suit (entre autres), et l’influence de la zone sur lui et son entourage.

 

Une histoire captivante menée de main(s) de maître(s)

 

Wow ! Quelle claque !! Pas d’autre mots pour décrire cet ouvrage magnifique (et servie par une couverture non moins superbe). On est loin, trèèèès loin des multiples clichés concernant les visites d’extra-terrestres, et pourtant les frères Strougatski arrive à imprimer une puissance, une intensité, une sensibilité extraordinaire à cette histoire de toute beauté.

 

Bon autant le dire tout de suite aux fans de bestioles hybrides, on ne voit pas les extra-terrestres, on ne sait pas à quoi ils ressemblent, rien. Ces derniers sont justes là pour justifier un fait, l’apparition des zones, mais cela s’arrête là. Désolée pour ceux qui placent l’homme sur un piédestal, nous ne valons au final pas plus que les petites fourmis qui tentent de chaparder votre sandwich les jours de déjeuner sur l’herbe. L’ouvrage s’intitule d’ailleurs « Pique-nique au bord du chemin » en version originale. A partir de cette situation surprenante , les auteurs se penchent plus particulièrement sur l’impact que cela a eu sur les hommes, aussi bien les « petits » qui vivaient sur place qu’au niveau de la politique mondiale.

 

Chaque chapitre de ce petit roman (200 pages) est dédié à un individu, tous étant plus ou moins lié dans le merveilleux et impitoyable monde des stalkers. Le talent des frères Strougatski est d’entraîner le lecteur dans cette histoire finalement assez glauque, mais tout en douceur. Les horreurs de la zone et leurs impacts sur les stalkers sont suggérées plutôt qu’énoncées crûment, leur psychologie est traitée simplement, tout est fait pour qu’on s’y attache .. et ca marche. Et notre cerveau imagine parfois le plus douloureux, bien mieux que les mots les plus atroces.

 

On est totalement acquis à la cause des stalkers, leur souffrances, leurs peurs quand ils font face aux phénomènes surnaturels de la Zone. Ces même phénomènes qui sont peu expliqués, si ce n’est du point de vue simpliste de ces hommes frustres (La « calvitie de moustique » pour expliquer des zones de gravité différentes par exemple). Le dernier chapitre est un magnifique exemple de cette capacité à nous absorber dans le roman, on est à côté du héros lors de cette « dernière  sortie » dans la zone la plus dangereuse.

 

Autre point appréciable, cette confiance en l’humanité qui transparait. Malgré ce monde dur, le danger de l’exploration et la rapacité des contrebandiers, ces hommes font finalement preuve de plus d’humanité que bien d’autres. La fin même de l’ouvrage en est la preuve, nous laissant refermer la dernière page sur un melting-pot de sentiments plus forts les uns que les autres.

 

Bon, vous l’aurez compris, il faut absolument lire cet ouvrage. Véritable pépite de SF, en dehors de sentiers battus et rebattus, ce livre est un vrai petit plaisir, qui pour une fois nous offre une autre vision du thème des extra-terrestres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guu - dans ... Lu
commenter cet article

commentaires

Sharkie343 27/08/2011 00:08


Je veux le lire, non, je DOIS le lire.
Déjà que la 4e de couverture m'attirait, après ta chronique ... Ah, j'ai une terrible envie folle d'aller le commander direct sur Amazon tellement ce livre semble «ouuuuaaw» ! *-*


Miss Spooky Muffin 27/07/2011 13:14


D'habitude tu es mitigée et j'ai super envie de lire les bouquins, et pour une fois tu es super enthousiaste et je suis mitigée. La couverture est chouette mais j'ai l'impression que le contenu est
un peu trop bizarre... pourtant je te crois quand tu dis que c'est absorbant, j'arrive pas à m'expliquer. Je finirai bien par le lire un jour de toute façon ^^


Guu 27/07/2011 13:23



Ah euh.. bah...lis le un point c'est tout ^^



Lalou 27/07/2011 10:33


Bon ben je vais voir avec ma super bibli, on ne sait jamais ;-)


Lalou 27/07/2011 09:05


Garde le précieusement je te l'emprunterai la prochaine fois que je passerai en Franceland ^^ (JE VEUX REVENIR!).

Ca à l'air super chouettos ce roman, j'ai envie de le lire. J'ai envie de tout lire. Donnez moi des journées de 27heures siouplé. Ou 30, pour avoir un peu de sommeil en rab'.

Bisouuuuuuuus


Guu 27/07/2011 10:10



Argh euh.. je ne peux pas le garder de côté celui-ci, puisqu'il appartient à ma super blibli Désolée.... N'empêche
que faut quand même le lire ^^



Guu on ze web

facebook twit rss

 

Work in progress

http://img.livraddict.com/covers/5/5004/couv15685138.jpg

 


D'autres sites chouettes...

 

Ramza

Gally

Lalou

Erato

Dolphyone

Snow

Miss Spooky Muffin

Lelf

Lyra Sullyvan

Livraddict

famelik

atomiccircus.jpg

Beware of the froggies

Mackie le Newbie 

Guu A ...