Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 11:09

http://www.hugoetcie.fr/var/hugoetcie/storage/images/hugo-jeunesse/a-paraitre/soixante-six-tome-1-la-prisonniere/16592-8-fre-FR/Soixante-Six-Tome-1-La-prisonniere_book_full.jpg« Deux villes. Deux héros pris au piège. Deux histoires parallèles. Soixante-six adolescents séquestrés. Un informateur désincarné. Des sentinelles terrifiantes. Une population exterminée. Des réalités contradictoires, qui s’effacent et changent au gré des nuits…Que se passe-t-il à Tea Walls, petite localité américaine en apparence paisible ? La jeune Alexia Lincoln y mène une vie banale jusqu’au jour où elle s’aperçoit que son monde n’est que mensonge et manipulation. Qui est-elle ? Qui sont véritablement ses parents, ses amis, ses professeurs ? Fiction, rêve ou réalité ? Au même moment, la ville de Hastings Horizon, en Californie, est ravagée par une pandémie qui décime sa population à une vitesse fulgurante. D’où provient ce virus qui transforme ses victimes en zombies assoiffées de chair et de sang ? Truand notoire, Jack Soho tente vainement d’éloigner ses proches de cette malédiction et assiste, désemparé, à l’inéluctable apocalypse. Entre souvenirs d’un braquage avorté et cavalcade échevelée sur les routes de Californie, il finira par croiser le chemin de la Prisonnière, guidé par le mystérieux F .Christian. » (4ème de couverture)

 

Made in la Belle Province..

 

Michel J. Lévesque est un cousin du Canada, né en 1971 du côté de Montréal. Comme souvent, il a commencé par publier des nouvelles SF et fantastiques dans différents fanzines, dont certains ont été réunies après coup dans le recueil « Noires Nouvelles » (2009).

 

En 2006, il sort son premier roman, « Samuel de la chasse-galerie », qui remportera ou sera finaliste de plusieurs prix littéraires. Viendra ensuite sa saga « Arielle Queen », elle aussi récompensée à de multiples reprises.

 

Désormais reconnu par ses pairs et plébiscité par le public, il publie à l’automne 2009 sa nouvelle série, « Soixante-Six ». Celle-ci commence tout juste à être publiée en France, après sa grande sœur « Arielle Queen » aux éditions Hugo & Cie.

 

Get your kicks on.. Road 66

 

D’un côté , Alexia Lincoln, incarnation de la « cheerleader » (ou « meneuse de claques », comme c’est si joliment dit dans le roman ^^) petite fille gâtée dans la ville de Tea Walls : belle, riche, casée avec le capitaine de l’équipe de foot, infecte avec les geeks et autres « parias ».  Mais elle va se rendre compte petit à petit que sa vie n’est pas si idyllique que ca, et que quelque chose d’étrange se cache derrière cette façade parfaite. De l’autre Jack Soho, lieutenant du plus grand truand de Hastings Horizon, tuteur de triplés adolescents redoutables,  se retrouvant face à une redoutable épidémie qui «zombifie » a vitesse grand V tout ceux qui l’entoure, et qui essaye, en plus de survivre, de retrouver sa mémoire mystérieusement effacée suite à un étrange braquage.

 

Chacun vit sa vie de son côté,  ils n’ont a priori rien à voir l’un avec l’autre. Mais pourtant, au fur et à mesure que leurs vies vont se désagréger pour ne plus ressembler qu’à une course pour la survie, un même « ange gardien » va s’occuper d’eux et les guider, un mystérieux Fletcher Christian.

 

Petit à petit, ils vont en apprendre plus sur eux-même et sur leur environnement, allant de surprise en surprise, de découvertes en catastrophes, jusqu'à ce que le petit final les réunisse enfin, eux et quelques autres protagonistes d'importance.


Je me dois de faire light ce coup ci, car la moindre révélation risquerais de gacher tout le suspens intelligement construit par l'auteur. Je pourrais éventuellement poser des questions uniquement, pour vous mettre l’eau à la bouche… mais la liste alors serait longue… trèèèèèèèès longue !

 

Rooh.. Nooon ? Sii !! Hein ? Damned ! Ouhlà…

 

Par où commencer ? Et bien peut-être par le fait que, je l’avoue, j’avais un a priori pas très positif sur ce bouquin. Littérature dite « pour jeunes adultes », avec pour la énième fois les zombies comme sujet… bon… c’était quitte ou double. Et la, ca a été un grand double ! Une véritable surprise que j’ai dévorée (Miam) de bout en bout très rapidement, en me laissant mener par le bout du nez par l’auteur, comme prévu. J’avais beau imaginer tout et son contraire pour expliquer l’intrigue, que couic !

 

Mais reprenons dans l’ordre… la première chose qui frappe, c’est l’épilogue (Logique me direz vous, ce serait plus gênant si c’était le prologue.. bref passons). L’auteur a choisi de faire parler son héroïne dès le début, en mode « 10 ans après », arguant que c’est  elle qui va nous raconter son histoire. Il en profite pour glisser de ci de là des pistes sur le devenir des différents protagonistes, mais comme on ne les connait pas encore, on ne peut que ranger cette info dans un coin de notre cerveau, et la laisser nous titiller tout au long de la lecture.

 

L’intrigue elle, est très rythmée : les protagonistes sont toujours dans l’action, dans cette « fuite vers l’avant » qui les caractérise, et l’avalanche de rebondissements y est également pour beaucoup. Cette sensation est renforcée par le choix narratif de l’auteur, qui réserve à chacun de nos deux héros un chapitre sur deux, en alternance. Si bien qu’au début, le lecteur se retrouve à lire en parallèle deux histoires totalement indépendantes, en cherchant désespérément le petit truc qui peut les relier : l’une concernant une infection zombie généralisée, l’autre sur une expérience a mi-chemin entre "Matrix" et "Inception" (Enfin je suppose…)

 

Sur la fin néanmoins les deux trames narratives se rejoignent dans un joyeux fouillis, puisque l’auteur en profite pour placer, à des fins explicatives certainement, des scènes qui se sont passées au choix 20, 60 ou encore 300 jours avant. Et là il faut s’accrocher pour ne pas perdre le fil. Autre petit bémol, le caractère un peu stéréotypé de certains personnages. Mais bon, pas plus que dans n'importe quelle série TV ^^ Et l'originalité de l'histoire permet de camoufler tout ca, pour peu qu'on accepte de laisser passer.

 

La fin de ce premier volume reste néanmoins bien réussie, puisque elle arrive à la fois à répondre à nombre de questions que la lecture du roman soulève, et à en générer d’autres qui vont laisser le lecteur en haleine.. jusqu’à la parution du prochain volume. (La série en compte 4 à ce jour).

 

Michel J. Lévesque se décrit lui-même comme un mordu de séries TV, et dit s’en inspirer pour ses romans : « Ca donne du rythme. Chaque livre devient comme une saison de télé, et chaque chapitre comme une épisode ». Et en effet, cette inspiration se retrouve très nettement dans ce livre : beaucoup d’actions, des références très actuelles, des chapitres qui se clôturent sur une note de suspens insoutenable, un petit rappel de la scène à suspens (facon grosse voix qui dit « Precédemment, dans « Helene et les garcons ») au début de certains chapitres.. et une fin semblable à la fin d’une saison télé : la trame principale de la saison est résolue, mais il reste un fil conducteur , et pleins de nouvelles trames secondaires à explorer pour la prochiane saison.

 

En bref, voici un roman sympathique, original, qui se lit très vite (ca reste de la littérature « pour ados ») et qui pose les premiers jalons d’une histoire qui peut se révéler passionnante autant qu’étrange. A confirmer….

 

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, les premiers chapitres sont en téléchargement gratuit : ici.

 

Je tiens donc à remercier chaleureusement les éditions Hugo et Cie, ainsi que le site Livr@ddict, pour m’avoir fait découvrir ce titre dans le cadre d’un partenariat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guu - dans ... Lu
commenter cet article

commentaires

Luna 23/02/2011 15:20


Je viens tout juste de découvrir Michel J. Lévesque et je dois dire que c'est une réelle bonne surprise : ce mec écrit vraiment super bien et nous emporte très loin d'ici !
D'ailleurs je viens de publier mon avis sur le premier tome de "Soixante-Six : la Prisonnière" sur mon blog !

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !


Guu 24/02/2011 10:05



Merci de ton passage, en effet on a le même avis sur ce bouquin ! Essai transformé pour ce partenriat en tt cas !!



Lalou 23/02/2011 12:23


Ca à l'air fort sympa dis moi...
La littérature YA, c'est mon créneau, donc ca devrait me plaire :P

Dis, est-ce que ca sonne québecois? J'en ai marre des livres québécois "traduits" en français ^^


Guu 23/02/2011 12:46



Hmm.. mis à part la "meneuse de claques" , dans l'ensemble ca sent l'arrangement à la mode francaise. Même le titre a été modifié..



Erato 23/02/2011 11:53


Je ne suis pas très fan du thème zombiesque, mais why not ^^
Ton livre était bien bon on dirait ^^ Tu l'as mangé nature ou assaisonné ? =P


Guu 23/02/2011 11:58



Ah oui, j'ai oublié de le dire, mais au final les "zombies" ne sont vraiment qu'un tout petit bout de l'histoire. il servent plus de "pretexte" à une situation de fin du monde...


 


Sinon sache que je l'ai dévoré assaisonné de chocolat XD Ca passe toujours mieux comme ca !



Guu on ze web

facebook twit rss

 

Work in progress

http://img.livraddict.com/covers/5/5004/couv15685138.jpg

 


D'autres sites chouettes...

 

Ramza

Gally

Lalou

Erato

Dolphyone

Snow

Miss Spooky Muffin

Lelf

Lyra Sullyvan

Livraddict

famelik

atomiccircus.jpg

Beware of the froggies

Mackie le Newbie 

Guu A ...