Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 10:58

Saba« - Je vais bientôt mourir, il dit très vite.
- Non, Pa !
- Ecoute. Je ne sais pas ce qui se passe après. Je n'ai eu que des visions. Mais ils vont avoir besoin de toi, Saba. Lugh et Emmi. Et d'autres encore. Beaucoup d'autres. Ne cède pas à la peur. Sois forte, comme je sais que tu es. Et n'abandonne jamais, tu as compris, jamais. Quoi qu'il arrive. »

Ecoutez le récit captivant de Saba, jeune fille farouche et attachante, qui va découvrir, lors de sa longue épopée, que le plus difficile n'est pas de se battre, c'est de faire confiance... (4ème de couverture)

 

Moira la (plus si) jeune

 

Moira Young est née au Canada, il y a ... un certain nombre d’années (On ne demande pas son âge à une dame voyons). Après l’obtention de son diplôme d’histoire, elle déménage en Grande-Bretagne en 1983 pour se lancer dans une carrière d’actrice au théâtre, puis dans des comédies musicales.

 

En 1988, elle revient à la mère patrie, à Vancouver, et entame désormais une carrière de chanteuse d’opéra. Carrière qui se déroulera honorablement et la ramènera à Londres en 1992, où elle fera partie de troupes sillonnant la Grande-Bretagne et la France.

 

Néanmoins Moira Young à une passion cachée: en effet, à l’âge de 9 ans elle écrivait déjà son premier ouvrage. Sa passion pour le théâtre a néanmoins étouffé ce désir d’écriture pendant plusieurs années, jusqu’en 2003 où elle décide enfin de se consacrer à l’écriture.

 

« Saba » (« Blood Red Road ») est son premier roman.

 

Il était une fois, dans un monde fort fort lointain…

 

Saba est une jeune adolescente taciturne qui vit avec sa famille, perdue au milieu de nulle part, dans un monde post-apocalyptique. Elle est aussi différente de son frère jumeau Lugh que le sont le jour et la nuit, mais pourtant ces deux-là sont inséparables : lui beau blond bronzé aux yeux bleus, elle pâle aux cheveux de jais.

 

Un jour cependant une troupe d’hommes débarque chez eux, enlève Lugh et tue leur père, laissant Saba désemparé avec sa petite sœur Emmi. Saba décide (logiquement, sinon y aurait pas d’histoire ^^) de poursuivre ces hommes et de récupérer son frère.

 

Cette quête la mènera à travers un monde en ruine, dur, où la raison du plus fort est toujours la meilleure (N’est-ce pas Jean ?).  Tour à tour prisonnière, gladiatrice, guerrière, elle finira par aller affronter  le « Roi » et ses redoutables « Tontons » (Oui, dis comme ca ca fait pas très peur) dans leur propre tanière.

 

Mais à travers ce voyage initiatique, elle fera plus que sauver son frère.. Elle rencontrera des amis, des vrais, dont ce curieux jeune homme aux yeux argentés…

 

Du très classique pour jeunes ados

 

Bon, disons le franchement, au cas où vous ne l’auriez pas deviné d’après le résumé, « Saba » reste du très très classique, presque cliché. Les gentils sont tous super canons, mais l’héroïne ignore sa beauté, et les méchants sont tous très laids (Ce qui entre nous est assez pratique pour reconnaître les potentiels ennemis dans une taverne bondée. Mais bon, ça enlève un peu de piquant à l’histoire). L’héroïne va sauver son frère et se sortira de tous les pièges avec panache, là ou n’importe qui d’autre serait mort 15 fois. Et non seulement elle s’en sort, mais en plus elle croise que des gens sympas, beaux et plein de ressources (et possédant exactement les informations/armes/relations dont elle avait besoin. Dingue non ?) qui vont devenir ses supers amis.

 

Comme vous le voyez, la trame reste d’un niveau très basique, même si l’auteur tente d’épicer l’ensemble de quelques idées intéressantes. Malheureusement le côté vraiment trop évident de l’intrigue gâche l’ensemble.

 

Je passerais sur le niveau d’écriture très basique, où la ponctuation quasi inexistante pour les dialogues rend l’immersion très difficile, et il faut relire certaines phrases 2 fois pour comprendre qui dit quoi, ou différencier le dialogue de la narration. Si cette histoire de ponctuation est un choix de l’auteur que je trouve très discutable, le niveau de langue basique utilisé peut s’expliquer par le fait que notre jeune héroïne adolescente n’est pas cultivée, et s’exprime donc de façon très simple, voir frustre. Cela donne un certain réalisme au récit et avec l’habitude on arrive à passer au-delà de ça.

 

En ce qui concerne le monde post-apocalyptique dans lequel se déroule l’intrigue, l’auteur pose les bases d’un univers qui semble assez complet, où notre civilisation actuelle est surnommée « les Destructeurs », et où quelques vestiges apparaissent, sous des noms légèrement déformés et parfois drôles. Malheureusement ce passé tumultueux reste caché, inexpliqué, mis à part ces quelques références ponctuelles, pour mettre en avant le monde dans lequel les héros évoluent, et qui en soit n’a rien de folichon ni de très original.

 

Je reste donc très mitigée quand à ce premier volume de Saba. Car s’il y a de nombreuses bonnes idées, ces dernières sont très peu exploitées pour laisser la place aux poncifs du genre, ce qui au final est très frustrant. Et si j’ai pu accrocher à l’histoire en espérant à chaque page une suite plus originale, j’avoue avoir été quelque peu déçue de voir que chaque nouvelle bonne idée restait encore en plan pour nous ramener dans un scénario surranné.

 

« Saba » est un premier roman, et ça se sent. Je ne doute pas cependant qu’il plaise à un public jeune (et lecteur occasionnel), et j’espère que l’auteur réussira, avec le prochain volume, à mûrir son intrigue et ses idées au niveau qu’elles méritent. Pour ma part néanmoins, ce premier opus restera malheuresement un ouvrage « vite lu, vite oublié »

 

 

Je remercie néanmoins les éditions Gallimard Jeunesse de m'avoir permis de découvrir cet ouvrage

Partager cet article

Repost 0
Published by Guu - dans ... Lu
commenter cet article

commentaires

Metyuro 07/08/2011 20:48


Hello Guu !

je tente de le lire justement... et puis comme toi le style me dérange et ton avis confirme se que je craignais :/

je sais pas si je vais le finir...


Guu 08/08/2011 20:57



Oh il se lit vite et l'histoire n'est pas désagréable. Disons juste qu'il ne restera pas dans les annales.. ^^°



Un Livre en l'Air 02/08/2011 23:35


Salut !
Tout comme toi, je suis un chroniqueur Gallimard Jeunesse.
Je viens de publier ma critique sur Saba Ange de la Mort : une critique plutôt mitigée.

Viens vite la voir et commente la !

http://un-livre-en-lair.blogspot.com

Clément
--
Si tu souhaites apparaître dans ma liste des liens, dis le moi !


Léo Elfique 30/07/2011 09:06


Quand Guu aime pas, ça casse :P
D'accord sur certains points avec toi, mais j'ai bien aimé quand même :)


Guu 30/07/2011 20:53



Ooh t'es dur, je casse pas tant que ca !! J'ai bien aimé aussi, mais j'ai été vraiment décue de voir que malgré toutes les bonnes idées, ces dernières n'étaient pas vraiment exploités pour nous
servir plutôt un ersatz à la Disney ^^°



Lalou 27/07/2011 09:01


Tu sais que je n'ai pas non plus accroché. Déjà le style m'a vraiment dérangée, puis la platitude du monde, boarf.
Ensuite comme tu le fais remarquer, les gentils beaux magnifiques et pratiques et les méchants laids et stupides ou presque, boarf, merci merci mais non merci.


Guu 27/07/2011 10:11



C'est une vision encore un peu trop disney/manichéenne (au choix ^^) . Mais je ne désespère pas pour les prochains volumes, tout peut arriver =)



Lelf 26/07/2011 11:19


Mouhahaha, ok, définitivement pas pour moi. Les méchants moches et gentils beaux qui ont THE truc qu'il faut c'est quand même facile à s'en détacher (un méchant beau et hop, roule ma poule, tu
perds tes repères). C'est dommaaaaaage. Pour une fois qu'il y avait un post apo YA. Faut que je creuse un peu pour voir si d'autres ressortent.


Guu 26/07/2011 11:28



Héhé ^^ C'est vrai que c'est énervant cet espèce de distinction à la Disney. D'autant plus énervant qu'au fond il y a de bonnes idées dans ce roman. Dommage.



Guu on ze web

facebook twit rss

 

Work in progress

http://img.livraddict.com/covers/5/5004/couv15685138.jpg

 


D'autres sites chouettes...

 

Ramza

Gally

Lalou

Erato

Dolphyone

Snow

Miss Spooky Muffin

Lelf

Lyra Sullyvan

Livraddict

famelik

atomiccircus.jpg

Beware of the froggies

Mackie le Newbie 

Guu A ...