Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 09:00

Les trois reliques d'orvil fisher« Lucité. Ville-lumière ? Il y a longtemps alors, avant que le grand froid s'abatte, avant la démence des hommes qui conduisirent le monde à sa perte. Que reste-t-il trois siècles après ? Des façades éventrées, des pierres fendues par le givre et quelques-uns, des hommes, qui tentent de survivre en préservant le peu d'eau non polluée encore disponible. Et ce seul putain d'horizon, le Sud, Grand-Milieu, qui se moque bien que la Vieille Europe crève sous les cendres de ses industries... Et Orvil, à Lucité, qui ce jour-là a tout perdu, tout ce qui lui restait de famille pour gagner ça, ce " bras revenu ", membre nanotech d'une précision inhumaine et qui sera l'outil de sa vengeance. Pourquoi lui avoir pris le peu qui lui restait ? Pourquoi, et qui ? Tout cela a-t-il seulement un sens ? Ainsi commence l'odyssée d'Orvil Fisher, une odyssée pour une réponse... » (4ème de couverture)


Noir c'est noir ♪


Thierry Di Rollo,né en 1959, est un écrivain de science-fiction/fantastique/romans noirs. Il a débuté l'écriture dès sa jeunesse, avec la science-fiction, avant de s'ouvrir à d'autres styles plus tard. Le déclic (ou l'inspiration, ou appelez ca comme vous voulez) viendra avec la découverte des grands classiques que sont désormais les « Chroniques martiennes » de Bradbury, ou « La machine à explorer le temps » de Wells. Sacrés mentors.


Depuis, il n'arrête pas. Auteur de plus d'une quarantaine de titres, il est reconnu (et parfois critiqué) pour la noirceur de son œuvre, que servent un vrai talent de conteur, et au fond une certaine sensibilité de cet univers glauque.


A l'origine de nombreuses nouvelles et recueils, il a également écrit quelques romans, dont "La Lumière des morts" et "La profondeur des tombes" qui seront repris en poche. Ces 2 romans font partie de la « Fresque de La Tragédie Humaine », fresque en 6 tableaux, dont participe également « Les Trois reliques d'Orvil Fisher »



Un faux air de « La Route », en beaucoup plus glauque (Si, si c'est possible)

Orvil n'a pas de chance. Orphelin, il est élevé par ses grands-parents à Lucité, ville glauque du Nord où la survie est une lutte de tout les instants. Et c'est là que, sans raison apparente, un sniper inconnu va abattre tout ceux vivant dans son immeuble, et le mutiler en lui arrachant le bras.

Sauvé in extremis, doté d'un « nano-bras », Orvil va a son tour se battre pour survivre, à travers ce monde en déliquescence, et surtout pour retrouver l'homme qui a fait de sa vie ce qu'elle est. Tour à tour gardien, lutteur, sniper, il va peu à peu perdre son humanité dans son désir de vengeance, et devenir un assassin blasé, jusqu'à trouver enfin l'horrible réponse à toutes ses questions.

Choquée, peinée, attristée, effarée, frustrée, mal à l'aise.. mais totalement subjuguée


J'ai pris ce titre un peu par hasard, en trainouillant à la bibliothèque. J'avais envie d'un roman court, qui sorte un peu des lectures « Jeunes adultes » que j'avais eu dernièrement, avec une touche de SF. Et, allez savoir pourquoi, cette couverture m'a interpellée. (Alors que je ne suis pas très fan des trucs « sanglants » en temps normal »)

 

Bon, en effet, on se doute qu'on ne va pas suivre les aventures de Chamallow au pays des Trouloulous. Mais je ne pensais pas me prendre une claque pareille dès les premières pages. J'avoue avoir eu un peu de mal à me plonger de suite dans ce monde, car l'auteur privilégie l'action dès le début, ce qui nous laisse peu de temps pour s'immerger dans le décor. Et puis de nombreuses questions restent en suspens, on ne comprend pas forcément à quoi on assiste(Un carnage sanglant de "gardiens d'eau" puis une course de girafes sauvages sur fond d'hiver post-nucléaire, j'ai envie de dire WTF ??)


Mais on se laisse emporter par l'histoire, on a surtout envie de comprendre, d'en savoir plus, de découvrir ce monde, ce héros. Héros auquel on s'attache, enfant mutilé sans raison qui voit sa vie basculer suite à cet acte odieux.


Une fois que l'on s'accroche à ses pas, on découvre, à travers ses différentes « vies », un monde froid, sombre, stérile, sans pitié. Un monde où la bestialité a pris le dessus,où les anciens pays pauvres du Sud sont devenus les nouveaux maitres du monde. Un monde en piteux état que les anhumains (Je ne vous dit pas ce que c'est, je vous laisse la surprise ^^) s'appliquent à détruire méthodiquement.Un monde définitivement glauque et malsain, sans espoir.

 

On suit donc Orvil à travers 3 étapes de sa vie, jusqu'à une fin très.. curieuse. Où l'on est d'abord perdu, puis surpris, puis effrayé par ce que cela implique.Et surtout totalement interdit.

 

Car l'un des points majeurs de cet ouvrage est que très peu de choses sont explicitement énoncés. Beaucoup de réflexion sur la nature humaine, beaucoup d'allusions, de sous-entendus que le lecteur devra accepter, ingérer et comprendre à sa façon. En gardant bien à l'esprit l'ambiance glauquissime dans laquelle se déroule le roman.

 

Il est d'ailleurs vraiment dommage que ces « ellipses » soient si nombreuses et importantes. Volontaires ou non, l'ouvrage aurait vraiment gagné a être plus développé sur certains points, à avoir un peu plus de corps. D'autant plus que l'auteur nous laisse entrevoir un monde d'une densité et d'une complexité impressionnante, et ne nous en offre au final que quelques miettes.

Au final, je suis bien contente que le hasard m'ait fait mettre la main sur cet ouvrage. Aventure presque autant spirituelle que physique, j'ai refermé la dernière page habitée d'une foule de sentiments parfois contradictoires : frustrée, surprise,mal à l'aise, écœurée, déboussolée... mais totalement conquise par le style de cet auteur dont vous entendrez à nouveau parler sur ce blog, soyez en surs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guu - dans ... Lu
commenter cet article

commentaires

Ptitetrolle 25/07/2011 14:33


Tiens, je me souviens que je l'avais repéré à sa sortie, mais je ne l'ai jamais acheté, et j'avoue que je l'avais oublié jusqu'à ce que je lise ta chronique !
Et un ajout dans ma wish-list :)


Guu 26/07/2011 11:28



Ravie de te l'avoir remis en tête, d'autant plus qu'il vaut le coup (malgré cette frustration énervante qu'il engendre XD)



Miss Spooky Muffin 20/07/2011 09:54


Hum, tu me plais là, même si la couverture est un peu gerbante je me ferais bien un petit livre de ce genre ! Je sens d'avance que je vais regretter de ne pas avoir un monde plus développé à me
mettre sous la dent, par contre. Je te jure ces auteurs, soit ils font des sagas de 3000 tomes, soit ils nous laissent sur notre faim...


Guu 20/07/2011 09:56



Hihi je sentais que ca te plairais. mais c'est vrai qu'à la fin on a un peu envie de hurler de frustration. Mais bon c'est aussi ca qui fait le charme de cet ouvrage =)



Guu on ze web

facebook twit rss

 

Work in progress

http://img.livraddict.com/covers/5/5004/couv15685138.jpg

 


D'autres sites chouettes...

 

Ramza

Gally

Lalou

Erato

Dolphyone

Snow

Miss Spooky Muffin

Lelf

Lyra Sullyvan

Livraddict

famelik

atomiccircus.jpg

Beware of the froggies

Mackie le Newbie 

Guu A ...