Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 11:36

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv31308662.jpg« Nous avons tous notre petite idée sur le Ciel. Cette histoire est racontée pour que les gens qui ont pu croire leur passage sur terre sans importance se rendent au contraire compte qu’ils en ont eu beaucoup, et aussi combien ils ont été aimés. » Cinq personnes que vous avez croisées de votre vivant vous attendent là-haut. Leur sort est intimement lié au vôtre, et pourtant vous ne les connaissez pas forcément. Ces cinq rencontres, belles ou terribles, vous révèleront les fils invisibles qui nous relient tous les uns aux autres. Ignorant tout cela, le vieil Eddie, chargé de l’entretien des manèges d’une fête foraine, fait ses premiers pas là-haut. Au fil des rencontres qui lui sont destinées, il découvrira les clefs de la vérité pour plonger enfin dans une bienfaisante éternité.  (4ème de couverture)

 

Mitch Bucchannon?.. Hé non, Albom =)

 

Aaaah. Pour une fois j’ai des choses à raconter sur l’auteur. Et même beaucoup trop de choses ( Vous trouverez donc, si vous le souhaitez,  plus d’infos sur la page Wiki en anglais, son site perso etc etc) .

 

Mossieur Mitch Albom est donc un auteur américain qui vient de fêter ses 52 ans ( Le 13 mai, happy birthday !) Auteur mais aussi journaliste, scénariste, musicien et animateur radio/télé.

 

Dans ses jeunes années, il se destinait avant toute chose au métier de musicien. Il a donc joué dans de nombreux groupes, y compris à travers l’Europe, et a même été chanteur/pianiste dans une taverne de Crète.

 

De retour à New-York, il se tourne vers le journalisme (le jour), en parallèle de son activité de musicien (la nuit). Ses nombreux jobs dans divers journaux lui permettent de retourner à la fac pour devenir diplômé de journalisme à l’Université de Columbia. Une fois diplômé, il travaille pour de nombreux journaux, dans les pages sportives, et recoit de nombreux prix pour ses articles.

 

Naturellement, il se tourne donc vers l’écriture, et produit de nombreux ouvrages sur le sport, entre autres sur le football américain et le basketball. Bon, on est d'accord, pour le moment, pas grand-chose à voir avec les romans pour lesquels il est vraiment connu dans le monde.

 

Le déclic aura lieu en 1995, lors d’une émission où un de ses anciens professeurs, le sociologue Morrie Schwartz , explique comment il vit avec une maladie en phase terminale. Albom décide alors de renouer le contact avec cet homme, et le visite régulièrement pour discuter de tout et de rien, de la vie et de la mort.

 

Afin d’aider le professeur à régler ses frais médicaux, Albom écrit un ouvrage au sujet de ces visites, et tente de le faire publier. Après de nombreux refus, il trouvera finalement un éditeur, et l’ouvrage « Tuesdays with Morrie » est publié en 1997. Le bouche à oreille fait que ce roman se retrouve très vite parmi les best-sellers, et une petite visite de l’auteur dans le show d’Oprah Winfrey fait littéralement exploser les ventes. C’est le début d’une nouvelle carrière pour Mitch Albom.  Tous ses romans suivant se hisseront immédiatement dans les meilleures ventes, avec adaptation télévisuelle et tout le toutim.

 

En parallèle de ses nombreuses activités, Mitch Albom s’investit également beaucoup dans de nombreuses associations caritatives pour aider les enfants, les SDF ou les handicapés. Consécration ultime, il apparait en 2010 chez les Simpsons (Saison 9, épisode 21).Un sacré bonhomme tout de même non?! 

 

Alors, que se passe-t-il « après » ?

 

Pendant des années, le vieil Eddie, petit bonhomme trapu de 83 ans, a veillé au bon fonctionnement des attractions de la fête foraine de Ruby Pier. Comble de l’ironie, c’est ici qu’il vient tout juste de mourir, écrasé sous la nacelle d’un manège alors qu’il tentait de sauver la vie d’une fillette…

 

Arrivé dans l’au-delà, le défunt se retrouve embarqué sur un vaste océan multicolore et multiforme où, comme dans un rêve éveillé, il va faire cinq rencontres bouleversantes et déterminantes : avec Marguerite, son amour perdu, mais aussi son ancien capitaine d’infanterie, une vieille femme aux cheveux blancs, un mystérieux homme bleu et une toute jeune Asiatique détenant, dans ses petits doigts atrocement brûlés, le secret d’Eddie et de sa destinée…

 

Une interprétation originale de la vie après la mort

 

Pour une fois, ce roman débute.. par la fin ! La fin d’Eddy plus exactement, brave bonhomme ronchon qui, fidèle au dicton (« Celui qui vit par l’épée périra par l’épée »), va rencontrer la mort sur le lieu auquel il a dévoué sa vie entière.

 

Et surprise, la mort ce n’est pas les petits nuages et le vieux barbu (ou l’enfer et les flammes, au choix). Pour Mitch Albom, la mort, c’est une multitude d’univers, chacun adapté à son « habitant ».

 

Le principe est simple. Quand vous mourrez, 5 personnes vous attendent, que vous allez rencontrer successivement. Pas forcément des proches ou des personnes que vous connaissez, mais des personnes qui ont néanmoins croisé votre chemin, d’une façon ou d’une autre, et l’on influencé (ou ont été influencés). L’objectif final étant simplement de redécouvrir et expliquer sa vie,  pour enfin atteindre l’apaisement

 

Ce titre m’avait tapé dans l’œil depuis un moment, mais j’avais un peu peur de tomber sur un énième délire religio-religieux. J’ai donc profité d’une braderie pour me l’offrir à vil prix, et le découvrir par la même occasion. Et bonne surprise, il s’agit d’un roman somme toute assez agréable, et intelligemment écrit.

 

A l’instar des « Thanatonautes », de B .Werber, il s’agit d’une interprétation somme toute  personnelle et romancée de ce que peut être la vie après la mort. Et plus que l’histoire de la mort, c’est l’histoire d’une vie que l’on découvre, celle d’Eddy. Une vie difficile, remplie de violence et de luttes, mais aussi de moment de joie, une vie qui finalement valait tout même le coup d’être vécue.

 

Comme tout ouvrage du même style, immanquablement « Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut »  nous fait réfléchir a notre propre existence, à ce que l’on en fait, à nos interactions avec les autres.. et, de fait, à qui pourrait bien nous attendre là-haut.

 

Il faut bien l’avouer, ce roman reste quand même bien fourni en lieux communs (La vie est belle, aimez-vous les uns les autres, même dans la douleur la vie vaut la peine d’être vécue etc etc).. mais au final, ca ne fait jamais de mal de se les entendre dire. 

 

En bref, un joli livre, tout doux, très agréable. Une belle histoire sur la vie et la mort, qui se lit sans prise de tête.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guu - dans ... Lu
commenter cet article

commentaires

Soma 14/12/2011 14:30


Je viens juste de découvrir ton blog et ce titre de libre m'a tapé dans l'oeil. Tes critiques sont très intéressantes à lire et m'ont donné très envie de lire ce livre. Merci beaucoup! ^^

Philippe D 21/06/2011 20:03


Je viens de chez Laeti où je vous ai rencontrée par hasard.
J'ai lu ce livre; il ne me laissera pas un souvenir impérissable mais je ne me suis pas ennuyé en compagnie du héros. Un bouquin que j'ai jugé bon, sans plus.
Bonne soirée.


Laeti (histoires-de-livres) 09/06/2011 11:13


Je l'avais lu moi aussi il y a quelques années et j'avais aussi trouvé cette lecture "agréable"


Mypianocanta 09/06/2011 09:24


Non en effet je n'ai que moyennement apprécié les Thanatonautes : je trouvais l'idée de base intéressante mais l'exploitation ennuyeuse, répétitive... et mal écrite.


MarionJB 08/06/2011 21:16


C'est marrant je viens juste de me l'offrir moi aussi à "vil prix", j'ai hâte de voir si j'y trouve autant de bonnes choses que toi !


Guu 09/06/2011 07:47



Ahah tu me donneras ton avis =) Le côté "vil prix" aide sans doute a relativiser XD



Guu on ze web

facebook twit rss

 

Work in progress

http://img.livraddict.com/covers/5/5004/couv15685138.jpg

 


D'autres sites chouettes...

 

Ramza

Gally

Lalou

Erato

Dolphyone

Snow

Miss Spooky Muffin

Lelf

Lyra Sullyvan

Livraddict

famelik

atomiccircus.jpg

Beware of the froggies

Mackie le Newbie 

Guu A ...