Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 14:32

http://www.decitre.fr/gi/28/9782350871028FS.gif « La chance ne sourit pas à Fatima. Dans son île de Djerba, elle est la femme la plus mal lotie : son mari l’a répudiée par correspondance et laissée sans enfant. Alors, quand l’occasion se présente de partir travailler à Paris, au service de la très chic comtesse Merveil du Roc, rien ne la retient. Du souk de Hount à l’avenue Victor-Hugo, il y  a un monde… et quel monde ! Au 34 bis, Fatima croise aussi bien les petites gens (de maison) que ceux de la haute, les habitués du café Jean Valjean et les « familles Figaro »… Doux dingues et vrais mabouls, coup de cœur et coups du sort, ce nouveau décor devient le quotidien de Fatima. Qui aurait cru que l’escalier de service la mènerait au septième ciel ? » (4ème de couverture)

 

Deux Américains à Paris

 

Ce roman a été écrit à 4 mains par Joanne et Gerry Dryansky, auteurs et scénaristes états-uniens vivant à Paris depuis plus de 20 ans. Ils sont de fait parfaitement bilingues, et surtout très au fait des us et coutumes propres à la capitale parisienne et à ses différents quartiers.

 

Ils ont donc écrit, outre « L’extraordinaire histoire de Fatima Monsour » et sa suite, « La deuxième vie de Fatima Monsour », les romans « Satan Lake » , ou encore « Chant d’adieu »

 

On ne sait néanmoins pas grand-chose de plus sur eux…et tant mieux pour eux ! Car ne dit on pas « Pour vivre heureux vivons cachés » ?

 

Fatima, ou la Cendrillon moderne

 

Ce roman commence sur un drame. En effet, dès les premières pages, on assiste à la mort tragique de Rachida Monsour. Drôle de début pour un roman qualifié de « gai et optimiste » sur le joli bandeau rouge de l’éditeur.

 

Mais à toute chose malheur est bon (Oui c’est ma journée « Citations de grand-mère »). Car Rachida était la femme de chambre de Mme la Comtesse Merveil du Roc, qui toute malheureuse d’avoir perdu sa femme de chambre, veut faire une bonne action et propose à la sœur de cette dernière Fatima, femme de chambre en hôtel vacances à Djerba, de venir à Paris la remplacer.

 

Et voila comment Fatima, la quarantaine, répudiée par son mari, pas spécialement belle, ne sachant ni lire ni écrire, va débarquer à Paris pour servir les caprices d’une femme de la vieille noblesse française. Et au passage découvrir Paris. Paris, sa tour Eiffel, ses quartiers chics, ses bistrots et leur faune particulière, ses quartiers populaires aussi.

 

Et comment, simplement en étant elle-même, en étant compréhensive et à l’écoute, elle va changer la vie de ceux qui l’entourent.. Ainsi que la sienne.

 

Guimauve, bon sentiments et chérubins à tous les étages !

 

Vous l’aurez compris, l’histoire est mignonnette et ca sent bon le conte de fées moderne. Un récit est simple et linéaire, pas de grands retournements de situations, le lecteur s’attend a peu près à tout ce qui arrive. (En même temps on a tous (ou toutes) lu Cendrillon 36 fois.)

 

La galerie de personnages, bien que variée et sympathiques, et un recueil des personnages types, aux traits forcés et parfois caricaturaux : la petite Arabe rondouillette en djellaba orange, le pilier de bar en gilet et casquette, l’écrivain maudit (et gay) vivant sous les toits, la grande femme noire volumineuse au rire tonitruant.. Je vais arrêter là je pense que vous avez compris l'idée.

 

Mais attention ! Bien que ce roman fasse parfois penser à une petite bluette qui ne sollicite pas trop notre cerveau, certaines questions de société sont sous-entendues.. telles que la condition de la femme arabe ou des étrangers en France. Au lecteur de s’interroger, et de savoir s’il souhaite y voir une certaine critique de la part des auteurs ou pas.

 

A plus d’une reprise un petit quelque chose nous titille le cerveau, une sensation, non pas de déjà-vu, mais de déjà-ressenti. En effet, cet ouvrage m’a souvent fait penser à « L’élégance du hérisson » dans cette vue un peu rose bonbon de la vie. Dans ces deux ouvrages on ressent la même chose, l’envie de se dire que oui, le monde est beau, les gens sont gentils, chaque personne recèle des trésors pour peu que l’on s’intéresse un peu à elle….  « What a wonderful world », en quelque sorte.

 

Vous l’aurez peut être compris… ce livre est un peu trop « rose bonbon », et on frôle parfois l’overdose. Mais bon. Nous sommes tous pareils, et quelque part au fond de nous on a envie de croire à ce charme désuet, à l’amour et à la solidarité.. aux belles surprises de la vie quoi ! (Sinon Disney aurait fait faillite depuis longtemps, et personne ne regarderait "Les maçons du coeur")

 

Ce roman est également, à mon avis, une petite leçon que donnent deux étrangers aux français sur les beautés et richesses de leur capitale et de leur pays.. Beauté qu’ils ont sous le nez et qu’ils ne sont pas fichus de voir.

 

En bref, un petit roman sans grande prétention mais qui réussit à faire sourire le lecteur. Une douceur remplie de sucre et de bons sentiments. A garder, comme les cookies, pour les jours de morosité grisâtre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guu - dans ... Lu
commenter cet article

commentaires

Laeti (histoires-de-livres) 17/03/2011 18:39


Le titre m'aurait plus fait penser à quelque chose d'extraordinaire...


Guu 17/03/2011 18:58



Oui moi aussi.. après.. c'est quand même assez extraordinaire en soi, il ne faut pas rêver ca ne se passerait jamais comme ca dan la réalité.. malheuresement !



Frankie 14/03/2011 17:23


J'ai super aimé cette histoire qui remonte le moral et met du baume au coeur ! C'est sûr que c'est un conte de fées mais il est très bien passé auprès de moi ! En le lisant, je n'ai pas pensé à
L'élégance du hérisson (que je n'ai pas aimé du tout) mais plutôt à ensemble c'est tout ! Maintenant il faudrait que je lise la suite des aventures de Fatima, je me demande ce que les auteurs ont
encore à raconter.


Guu 14/03/2011 18:34



C'est vrai que ca ressemble à un peu à du Gavalda, tu as raison !


 


Je pense que je jetterais un coup d'oeil à la suite de ses aventures, un jour de blues ca sera parfait pour me rmeonter le moral :D



Erato 14/03/2011 15:07


Ca a l'air sympathique, mais ca ne m'attire pas vraiment (d'ailleurs, je n'ai pas lu L'élégance du hérisson, mais j'ai un autre livre de l'auteur que je n'arrive pas du tout à ouvrir, Une
gourmandise). Mais, si l'occasion se présente à la bibli, je ne dirai pas non, surtout qu'il a l'air d'être rapide à lire.


Guu 14/03/2011 15:12



Comme je le dis, c'est vraiment Cendrillon à Paris. Donc ca se lit très facilement, c'est mignon. Mais après faut rien en attendre de plus, et je concois tout a fait  que ce soit uns tyle
qui puisse ne pas attirer.



Lalou 14/03/2011 14:59


Guu, toi et moi nous sommes des bisounours, nous nous devons donc d'aimer ce genre de livre.
Il est dans ma PAL. Depuis des mois. Je vais l'en sortir, tu m'as convaincue (je le savais).


Guu 14/03/2011 15:03



Il faur croire que nous sommes vraiment des bisounours, car même si c'est tout plein de guimauves, et même parfois un peu trop.. ba on peut pas s'empecher de continuer et de sourire bêtement.
Enfin pour ma part :)



Guu on ze web

facebook twit rss

 

Work in progress

http://img.livraddict.com/covers/5/5004/couv15685138.jpg

 


D'autres sites chouettes...

 

Ramza

Gally

Lalou

Erato

Dolphyone

Snow

Miss Spooky Muffin

Lelf

Lyra Sullyvan

Livraddict

famelik

atomiccircus.jpg

Beware of the froggies

Mackie le Newbie 

Guu A ...