Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 14:26

 http://www.librairiemonet.com/blogue/wp-content/uploads/SF-Contes-de-la-f%C3%A9e-verte.jpg« Que se passe-t-il lorsque deux frères siamois séparés à la naissance n’ont qu’un seul souhait : redevenir un? Quand chaque apparition d’un chanteur de rock s’accompagne d’un drame? Quand un entrepreneur de pompes funèbres du quartier de Chinatown vous charge de surveiller un cadavre? Et quand vous vous perdez dans Calcutta livrée aux morts-vivants?
Tout le talent de Poppy Z. Brite se dévoile dans ces douze nouvelles à l’odeur de soufre et au goût d’absinthe, dont «Calcutta, seigneur des nerfs», récompensée par le Grand Prix de l’Imaginaire 1998. » (4ème de couverture)

 

(Pour les lecteurs d’un jour, je vous remets la présentation de Poppy que j’avais déjà effectué par le passé dans l’article consacré au Challenge PZB. Pour les autres ma foi, vous pouvez passer  au paragraphe suivant.)

 

Vie et non-mort de Poppy Z. Brite

 

Poppy, c'est elle (Plutôt mignonne, non?) :

 

http://idata.over-blog.com/1/35/13/57/10-juin/Poppy-Z-Brite.jpg

 

Poppy Z. Brite est née Mélissa Ann Brite à La Nouvelle-Orléans, en 1967. Encore une. (C'est une règle immuable… vous êtes américaine et souhaitez écrire des romans fantastiques/horreur ? Ca ne marchera QUE si vous êtes née à la Nouvelle -Orléans. Sinon laissez tomber)

 

Brefle. En début de carrière Miss Brite se lance donc dans des nouvelles fantastique teintées d’horreur, et inspirée par le mouvement gothique. Certains de ses romans les plus connus datent de cette époque, et comportent les même marque de fabrique : des héros gays, la description crue d’actes sexuels ainsi que le traitement froid et distant d’actes choquants. (Charmant) . On trouve donc dans cette catégorie des romans tels que « Ames perdues », « Sang d’encre » et « Le corps exquis », ainsi que des recueils de nouvelles. ( Les « Contes de la fée verte » entre autres)

 

En 1996 elle écrit une biographie de la chanteuse Courtney Love, officiellement non-autorisée , mais écrite à la suggestion de et avec l’aide de l’intéressée.

 

Les années 2000 marquent un tournant, puisqu’elle se détache progressivement de la fiction d’horreur. Ses « nouveaux » romans rencontrent également un vif succès, à l’image de « Liquor » (2004) puis de « Prime » (2005) et « Soul Kitchen » (2006). Ces comédies à l’humour noir prenant place dans le milieu des restaurants de la Nouvelle-Orléans.

 

Depuis lors la majorité de ses nouvelles et romans chroniquent les événements de la vie des membres de la famille du protagoniste de « Liquor ».

 

Une des spécificités de Miss Brite tient au fait que, bien que née femme, elle s'identifie intérieurement comme un homme.Et exterieurement aussi. Vous êtes donc désormais priés de l'appeller Monsieur.

 

A la fin de l’année 2006, Brite a annoncé sa décision de cesser toute apparition publique suite à de graves problèmes de dos, et reste désormais dans sa maison de la Nouvelle-Orléans  avec son compagnon et leur vingtaine de chat.

 

Comme un petit goût d’absinthe…

 

Mise en situation : Il est 06:00 du mat’, je monte dans le bus la tête embrumée, et je me prépare à débuter ce recueil de nouvelles qu’est « Contes de la fée verte ». Bon. Chuis pas fan fan de nouvelles, que je trouve souvent trop courtes et inconsistantes. ET je ne connais pas cette Madame-monsieur Brite. Et puis de toute facon je suis pas de bon poil (Les réveils à 5 heures ca aide pas). Et là, le premier mot que je vois, le tout tout tout premier mot, dans le titre de l’introduction, est ce charmant terme qu’est « Prolégomène »

 

... L'a failli passer par la fenêtre de suite ...

 

Mais bon.. reprenons-nous, hop on enfourche ses lunettes et on se lance. Et on fait bien. Car malgré ce début barbare, l’introduction est faite par rien de moins que Môssieur Dan Simmons, qui nous communique d’office sa découverte et  sa passion pour l’œuvre de PZB. Et on se lance enfin dans les fameuses nouvelles avec une disposition d’esprit des plus positives. Rarement vu une introduction aussi motivante. Et justifiée.

 

Car en moins de temps qu’il n’en faut pour lire 3 phrases, l’auteur réussit à me sortir de mon réveil brumeux et à m’entrainer dans son monde.

 

Un monde rempli d’êtres étranges, mi-ange mi-démon, parfois si tendres dans leur inhumanité, si attirants dans leur répugnance, si doux dans leur folie. Un monde où les êtres s’épanouissent dans l’obscurité et où la mort  n’est qu’une composante de la vie. Un monde d’une sensibilité extrême, où la folie et le déclin ne sont jamais très loin, côtoyant l’extase et, souvent, l’amour. Tout un programme…

 

Encore une petite rasade ?

 

Les « Contes de la fée verte » sont des nouvelles assez courtes, aux histoires simples et pourtant très denses. Le style très imagé de PZB permet de donner vie de facon très visuelle à ces personnages dont nous ne découvrons qu' une tranche de vie, et qui ne font que passer dans notre imaginaire. Ce qui ne les empêche pas d’y laisser leur trace, et de façon très marquée.

 

Point commun de ces étranges personnages, ils ne semblent pouvoir s’épanouir que dans l’obscurité et la douleur. Mais sans pour autant s’attirer la pitié du lecteur. Comme si tout cela n’était qu'une normalité un peu perverse.

 

De façon surprenante, j’ai pour une fois apprécié le format « Nouvelle »… en effet ces dernières sont très denses, très vivantes, mais assez courtes pour ne pas étouffer le lecteur. Le format parfait en fin de compte pour laisser l’esprit du lecteur vagabonder à chaque fin de nouvelle, afin que ce dernier puisse digérer ce qu’il vient de lire et en tirer les conclusions qu’il souhaite.

 

L’auteur en dit en effet juste assez pour nous laisser imaginer le pire.. pas besoin de mots, notre cerveau est souvent redoutable quand il s’agit d’extrapoler comme un grand de la pire façon qu’il soit !

 

Et même si les nouvelles sont inégales, ainsi que les personnages, chacune réussit à générer son propre style, sa propre personnalité, et à entrainer le lecteur dans son ambiance.

 

Au final, ce que nous offre PZB, ce n’est ni plus ni moins que la vie, l’amour et le sexe dans ce qu’ils ont de plus viscéral et de plus bêtement biologique. Ces sujets « classiques », on les redécouvre ici éclairés de la lumière blafarde de la mort : tantôt sublimés, tantôt étouffés, parfois viciés…  Curieusement, à aucun moment je n’ai été dégouté (alors que les scènes sont parfois peu ragoûtantes). Parfois incommodée peut-être, mais jamais dégoûtée. Car au final, l’auteur ne nous décrit la mort que comme une simple composante « biologique » de la vie, elle lui ôte tous ses tabous et la traite de la façon la plus naturelle possible.

 

Outre le côté un peu gore de certaines nouvelles, ce qui remue vraiment les tripes au final, c’est que l’auteur sait très bien faire appel à ces peurs primitives tapies au plus profond de chacun d’entre nous : la peur de la mort, de l’abandon et de la solitude.

 

Au final, et malgré les sujets parfois glauquissimes au premier abord, il se dégage des écrits de PZB une certaine sensibilité, une sorte de mélange entre romantisme allemand et  gothique, Tim Burton et Lovecraft…Beaucoup de références parfois contraires, mais il faut bien avouer qu'il est très difficile de faire rentrer Poppy Z. Brite dans une case !

 

Vous l’aurez compris, j’ai été très agréablement surprise par cet ouvrage et cet auteur, qui a réellement réussi a me surprendre et à m’embarquer dans ses délires morbides. Et je dis donc un graaaaaand merci à Miss Spooky Muffin sans qui je n’aurais peut être jamais découvert cet auteur. La prochaine étape sera de voir si je tiens le coup sur un roman entier….

 

Et accessoirement, avec cette lecture me voici officiellement "Castor Junior" selon les lois Spookiennes du Challenge PZB ! Enfin… « Missing Mile » plus exactement .. (C’est pareil non ? ^^)

Partager cet article

Repost 0
Published by Guu - dans ... Lu
commenter cet article

commentaires

Neph 09/09/2011 12:48


Je débarque ici via les liens postés chez Miss Spooky Muffin à l'occasion du challenge. Merci pour ton récit de la découverte du recueil ! Dis donc, je n'en savais pas tant sur l'auteur... Quel
personnage !


Guu 09/09/2011 12:50



Comme tu dis sacré personnage ! Et ce fut un plaisir de le découvrir car je ne m'attendais pas du tout à ca !!


 


Et en parlant du challenge, il faudrait que je m'y remette XD



Flo_boss 13/04/2011 11:17


Halala, MSM nous aura tous à l'usure! Pour ma part je ne sais pas lequel choisir pour mon premier plongeon, mais j'ai peur que les nouvelles ne soient pas la meilleure des mises en jambes... même
s'il semblerait que ça ait été le cas pour toi. En tout cas tu donnes bien envie ^^


Guu 13/04/2011 11:19



Qui sait, peut être que bientôt je seconderai le Muffin dans son travail de conversion de la planète à PZB :D



Lalou 13/04/2011 09:03


Missing Mile Castor Junior selon les lois Spookiennes. hahaha. c'est mon premier but aussi, mais il faudrait déjà que je me procure un PZB.
Et peut-être pas celui-là pour commencer. J'suis pas trop gore moi comme fille. J'envisage Alcool. Oh yeah. En plus l'édition du Diable Vauvert est beeeelle. On s'en reparle ^^


Guu 13/04/2011 09:51



Je ne peux pas trop te conseiller à ce niveau là, le Muffin fera ca mieux que moi, mais il n'est pas "si" gore que ca.. disons surotut que le format "Nouvelles" permet de faire des pauses pour
bien assimiler, et de varier un peu les plaisirs... Et oui les éditions du Diable Vauvert sont beeelles... et chères T-T



Miss Spooky Muffin 11/04/2011 21:02


Me is so happy o/
Je suis vraiment ravie que tu aies aimé ce recueil, ce n'est pas le plus évident pour commencer mais il contient (comme tu l'as très justement fait remarquer) tous les éléments qui constituent le
style de Poppy à ses débuts, sa fascination pour la mort, son jeu sur les peurs qu'elle exploite en poésie... eh bien, j'ose espérer que les suivants te plairont tout autant, si ce n'est plus !
Je compte bien faire de toi un castor senior ;)


Guu 12/04/2011 14:15



merci à toi de m'y avoir poussée ! ^^ A voir pour les prochains...



Erato 11/04/2011 17:15


Contente qu'il t'ait plu =) C'est bien celui que je t'ai prêté non ? J'ai un vague trou de mémoire...


Guu 11/04/2011 18:26



C'est bien celui là en effet.. Mille mercis à toi aussi :D



Guu on ze web

facebook twit rss

 

Work in progress

http://img.livraddict.com/covers/5/5004/couv15685138.jpg

 


D'autres sites chouettes...

 

Ramza

Gally

Lalou

Erato

Dolphyone

Snow

Miss Spooky Muffin

Lelf

Lyra Sullyvan

Livraddict

famelik

atomiccircus.jpg

Beware of the froggies

Mackie le Newbie 

Guu A ...