Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 09:00

Ceux qui sauront - Pierre Bordage« Et si la Révolution Française n’avait pas eu lieu ? Voici le portrait d’une France qui ne fut jamais, où une minorité d’aristocrates continue, aujourd’hui, d’asservir les masses populaires, notamment en interdisant l’instruction. Jean, fils d’ouvrier, en fait la dure expérience lorsqu’une descente de police met un terme brutal aux cours qu’il suit clandestinement. Incarcéré, puis libéré par la Résistance, il devient un hors-la-loi. Clara, elle, est née du bon côté de la barrière. Pourtant la vie dorée qu’on lui impose et les inégalités dont souffre son pays la révoltent. Deux personnages, un destin commun : changer le monde… » (4ème de couverture)

 

Ce soir sur France Guu : A la découverte des grands auteurs de l’Imaginaire (suite).

 

Et oui. Après David Gemmell, me voilà embarquée par un autre grand monsieur des littératures de l’Imaginaire, j’ai nommé Mr Bordage himself.

 

Et comme encore une fois je ne sais finalement pas grand-chose de lui à part son nom, plongeons-nous ensemble dans la boite à culture.

 

(Douce voix off : on)

 

Pierre Bordage, auteur français de science-fiction, est né en 1955 en cette belle région qu’est la Vendée (Région qui, outre de bons auteurs, produit aussi de très bonnes brioches)

 

Il n’a pas séché l’école, n’est pas devenu videur, n’a pas non plus dévoré tous les classiques de la SF à 6 ans et demi, non, non, le petit Pierre vit une scolarité plus que tranquille, il fait même du banjo et du karaté. (J’aurais adoré faire du banjo…)

 

C’est lors de ses études de littérature en fac qu’il va se frotter à ce style littéraire, par l’intermédiaire des «Chroniques Martiennes« de Ray Bradbury (Une vraie machine à créer des auteurs SF ce bouquin !)

 

Son premier grand succès, il le rencontrera avec « Les Guerriers du Silence », salué aussi bien par la critique que par les lecteurs. A noter que cet ouvrage ne sera édité qu’en 1993 par « L’Atalante », alors même qu’il essuyait refus sur refus de la part des éditeurs depuis presque dix ans.


A partir de là, la machine s’emballe : Pierre Bordage devient rapidement une figure connue et appréciée du grand public, et publie plus d’une quarantaine de romans et nouvelles. Touche à tout, il écrit aussi bien de la SF que de la fantasy, des scénarios (ciné, théâtre) et même de la BD.


(Douce voix off : off)


Et si la démocratie n’existait pas ?

 

Jean et Clara sont deux jeunes adolescents de la France du 21ème siècle. Mais leur ressemblance s’arrête là : Clara est issu d’une famille de très riches bourgeois, proches de la royauté régnante et n’aspirant qu’à gagner enfin ses lettres de noblesse. Jean lui fait partie des « cous noirs », cette masse populaire affamée, exploitée et maintenue dans l’ignorance par les dirigeants, tentant tant bien que mal de subvenir à ses besoins.

 

Et oui. Car la France dans laquelle ils vivent n’est pas celle que nous connaissons, mais une France où la Révolution Française n’as pas si bien marché que ça. Une France où Gambetta fut assassiné et la monarchie restaurée. Une France pas franchement folichonne, où les technologies modernes existent bien, mais sont réservées à une élite, et sont plus que contrôlées. Une France où « Droits de l’Homme » et « Liberté, Egalité, Fraternité »  sont des termes inconnus.

 

Un point commun cependant unit ces deux adolescents : chacun va se retrouver sur un chemin bien différent de celui qui lui semblait destiné. Clara, accidentée, perdue puis séquestrée par un simple d’esprit, va ouvrir ses yeux de petite princesse cajolée sur le monde qui l’entoure et la souffrance qu’il contient. Jean lui, va être arrêté lors de sa classe clandestine, puis libéré par les membres de la Résistance.

 

De là leurs deux destins se rejoignent, et ensemble ils vont découvrir, chacun à leur manière, les dessous de ce monde : la cruauté, l’impuissance, la politique. Mais aussi l’espoir, qui s’il se cache bien n’en est pas moins présent.

 

Uchronie quand tu nous tient...

 

Il est un peu délicat pour moi d’écrire un avis clair sur cet ouvrage, car plus j’y réfléchis, plus je lui trouve des qualités et une profondeur absolument géniale. Mais plus les petits défauts qui me chafouinaient me chafouinent encore plus. Credieu. Bon allez je me lance.

 

Commençons par le début. Début que j’ai trouvé très (trop) lent, et très (trop) prévisible. L’histoire reste sympa, mais après une 4ème de couverture pareille et des chroniques plus qu’enthousiastes de ci de là, j’avais une énorme attente pour ce bouquin. Même si la construction narrative est, elle, très agréable, avec ces deux histoires parallèle à priori sans lien, dans deux univers bien différents.

 

Bon heureusement, arrivé à une petite moitié de l’ouvrage, ça se réveille. Et là je me suis laissé embarquer dans cette histoire que je ne faisais que survoler auparavant. Avec une pression croissante et justement dosée, parfaite pour me faire tourner les pages à la vitesse de.. bah de ma lecture quoi, jusqu’à ces dernières pages où j’ai traumatisé mes félins domestiques en poussant un cri de frustration.

 

Qu’est-ce qu'elle a pu m'énerver cette fin !! Et je ne peux pas vous dire pourquoi ce serait vous spoiler la majeure partie de l’œuvre. Mais je n’aime pas ces fins qui me laissent sur ma faim. Voilà, c’est dit. En fait je pense que c’est peut-être la seule chose que je reprocherais à cet ouvrage. Avec le fait que j’aurais bien aimé en savoir un peu plus sur ce monde si particulier, l’action restant très centrée sur les divers personnages.

 

Mais ces fameux personnages, c’est bien là le point fort de Pierre Bordage. Bien pensés, attachants, on les suit dans leurs galères avec l’envie qu’ils s’en sortent, qu’ils changent le monde.  Outre les deux protagonistes principaux, c’est toute une kyrielle de personnalités qui défile devant nous, chacun avec leurs émotions, leur personnalité, qui ensemble nous dépeignent la multitude de réactions humaines face à l’adversité, des plus belles aux plus méprisables.

 

J’ai été agréablement surprise par le personnage de Clara. En effet je m’attendais à tomber sur un énième petite fille riche qui se découvre une côté Robin des Bois sur un coup de tête. Mais non, elle ne change pas sans raison, et l’évènement qui lui fait ouvrir les yeux est assez puissant émotionnellement parlant pour être à même de justifier un tel changement. Quant à Jean, il met bien en lumière les dilemmes permanents que l’homme peut rencontrer entre « Survivre à tout prix » et « Conserver ses principes moraux ».

 

En ce qui concerne le cadre dans lequel évolue nos héros…Effroyable vision que cette France d’aujourd’hui décrite de la sorte. On n’arrive pas à s’imaginer en 2008, malgré nous des images du passé resurgissent, de la royauté, des années de guerre (avec la résistance), images qui essayent de nous aider à se représenter cette situation inédite. Il faut presque se faire violence (intellectuellement parlant hein, ne vous frappez pas) pour bien se signifier que non, cette histoire n'a pas lieu dans le passé mais bien en 2008. Et que ce qui est décrit là est ce qui pourrait être arrivé à notre pays.

 

De là découle une réflexion très intéressante sur les « privilèges » dont nous bénéficions au quotidien, sans forcément nous en rendre compte. Ainsi que sur le pouvoir des médias, de la télévision, de l’Internet. Que ce soit pour contrôler les masses, au moyen de journaux télévisés édulcorés par exemple, ou en représentant un contre-pouvoir, comme le réseau alternatif. Sans compter la trame de fond du roman, à savoir le pouvoir de l’instruction. Instruction qui n’est malheureusement pas une évidence pour tous dans le monde actuel…

 

Ah ? On me souffle dans l’oreillette qu’encore une fois je râle pour rien, puisqu’il y aurait bien un second volume de prévu. En voilà une bonne nouvelle !  Bon et bien : une idée géniale, surprenante, bien traitée, des personnages attachants… et une fin plus si frustrante que ça ? Je dis Banco ! Ce livre est bien, mangez-en =)

 

Si vous souhaitez d’autres avis à ce sujet, allez donc voir ce qu’en disent d'autres morues : Lalou, Lyra et Snow.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guu - dans ... Lu
commenter cet article

commentaires

Marmotte 23/08/2011 20:11


L'enjomineur du même auteur est dans ma PAL, si j'aime bien j'envisagerais bien de lire celui-ci ;-) Bonne lecture pour le 2ème tome^^


Guu 24/08/2011 09:55



Oh oui L'Enjomineur me fait de l'oeil a chaque fois que je passe en librairie, tu me diras ce que tu en pense !!!



Mypianocanta 22/08/2011 13:58


Oui un second tome est prévu... et je vais donc attendre avant de me mettre dans le premier :D
Très joli avis Guu !


Ptitetrolle 22/08/2011 11:19


Oui, le tome 2 est déjà sorti !


Guu 22/08/2011 11:37



Oooh mais pourquoi chuis jamais au courant de rien >< Bon de toute facon j'attendrais le poche.. en rongeant mon frein ^^



Lyra Sullyvan 22/08/2011 10:12


Il existe déjà, juste pas en poche, il me semble, le tome 2 ^^


Guu 22/08/2011 11:37



Ah Lyra tu sais tout t'es trop forte :p



Snow 22/08/2011 09:42


Je suis ravie de voir que ce livre t'as plu (mais que comme moi il y avait un "mais quoi c'est tout, yen a plus?")
Vivement la sortie du tome 2 en poche :)


Guu 22/08/2011 09:45



Oui j'ai hâte de lire la suite du coup ><



Guu on ze web

facebook twit rss

 

Work in progress

http://img.livraddict.com/covers/5/5004/couv15685138.jpg

 


D'autres sites chouettes...

 

Ramza

Gally

Lalou

Erato

Dolphyone

Snow

Miss Spooky Muffin

Lelf

Lyra Sullyvan

Livraddict

famelik

atomiccircus.jpg

Beware of the froggies

Mackie le Newbie 

Guu A ...